• Résolu Une enquête à résoudre [Xander x Rudy]


    Jeudi 24 Juin à 21:32
    Corrosif

    [Rudy]

    Cela faisait quelques mois qu'il avait repris le service. Auparavant, il avait été affligé aux petits boulots de bureau et à la paperasse, incompétent sur le terrain. Pas tant par manque de réflexe, ou parce qu'il mourrait de peur soudainement dans un coin, mais parce qu'il s'était montré plus ou moins instable psychologiquement. Incapable de retoucher une arme à feu, jusqu'à maintenant du moins.

    Première affaire, depuis deux ans. Pas réellement son genre, enfin, c'est pas comme si on pouvait faire le tri entre les enquêtes de toute façon. Quoi que ces collègues, comme des cowboys, font bien ce qu'ils veulent. Aujourd'hui c'était différent. Pas d'affaires de drogue comme il était habitué, juste un meurtre. Si on peut dire ça comme ça avec toute la délicatesse dont on était capable du moins.

    Perdu dans ses pensées, son supérieur raccrocha le téléphone de service. Il avait appelé une personne que Rudy n'avait jamais rencontré auparavant, un genre de médecin légiste comme on en voit partout. Il n'a jamais eu de vrais bons souvenirs avec un médecin légiste. De près ou de loin, ce sont des personnes glauques avec un penchant pour le morbide, et plus s'ils se sentent assez confiants pour vous en parler. Pour l'instant, Rudy ne pouvait pas rester seul sans un plus haut gradé pour le surveiller, et n'avait pas son mot à dire dans l'histoire. Du poste de la JLPD, ils sautèrent bien rapidement dans une voiture banalisée pour se rendre à l'Elixir, arrivée noté sur le GPS de la voiture.

    " - On fait appel à des indépendants maintenant ?" demanda l'homme aux longs cheveux

    " - C'est pas comme si ça changeait quelque chose pour qui que ce soit."

    Rudy n'osa pas non plus rétorquer, même s'il n'était pas très sûr de cette affaire. Faire part à des indépendants d'une enquête privée pour la JLPD, engageait à garder le secret et mentir sur les papiers, faire en sorte que tout est en règle, et que seules les personnes aguerries sont au courant, personne d'autre.

    Une fois arrivé, Rudy et son collègue sortirent de la voiture se retrouvant devant le cabinet qui les intéressait. Le brigadier ne rajouta rien au silence, préférant simplement attendre que l'heureux venu veuille bien sortir de son cabinet. Il se doutait qu'il fallait le conduire sur les lieux, examiné le corps, ramener le dît corps chez lui ou dans une morgue compétente, et attendre des résultats.

    Jeudi 24 Juin à 22:20
    Yayaaa

    [Xander] 

    Ils passaient un dessin animé débile à la télé. Oui parce que j'avais une petite télé dans l'arrière salle de la clinique. Les journées peuvent être longues quand aucun client ne montre le bout de son nez, il vaut mieux être parés à cette éventualité et avoir de quoi se divertir. Une cigarette coincée entre mes lèvres, il m'arrivait d'esquisser un petit sourire amusé devant le spectacle burlesque qui se découvrait devant moi. 

    D'un autre côté, j'avais beau trouvé un certain intérêt à ce qu'il se passait à la télé, aujourd'hui j'avais du travail. Une enquête policière, donc j'en ai sûrement pour plusieurs semaines avec ce cas-là. Plusieurs jours, dans la plus grande probabilité. Cette dernière étant que les flics s'en moquent, justifient l'acte par tout ce qui peut sembler logique et qui ne requiert pas de grandes réflexions. Mais d'un autre côté, pourquoi faire appel à un freelancer si c'est pour agir ainsi ensuite ? 

    J'ai apperçu du mouvement du coin de l'oeil, une voiture de police arrêté pile-poile devant ma clinique. Oui, parce quelle galanterie, ils vont m'y amener. Bof, c'est parce qu'ils ne se sont pas encore rendus compte que je suis loin d'être un cadeau. Je me décidais finalement à quitter le nid, écrasant le reste de ma cigarette dans le cendrier avant de bien daigner sortir. Pour une première analyse des lieux, je n'avais pas besoin de sortir la tenue intégrale. Juste des gants, un masque et du matériel adéquat pour récupérer les éventuels échantillons qu'il y aurait sur place. 

    Sorti de la clinique, bien fermée, j'étais face à deux gus de la police. 

    Jeudi 24 Juin à 22:29
    Corrosif

    (J'ai sortie une vieille enquête d'un film que j'ai vu sur Netflix, parce que c'est compliqué d'en inventer une actuellement là x'D)

    [Rudy]

    Les deux policiers eurent le même réflexe : fixer Xander de la tête aux pieds. Chacun avait son petit style bien à lui, finalement. Entre Rudy, qui était le plus petit des trois, cheveux longs et veste obsolète, son collègue une sorte de gros loubard avec des airs de gros nounours gentil mais colérique, et puis ce mystérieux gars, habillé comme s'il allait faire revivre Frankenstein. Rudy ne put s'empêcher de grimacer discrètement, faisant disparaître de son visage un petit rictus de dégoût avant de rentrer dans la voiture. Son collègue ne le retenait pas, non pas qu'il cherchait à le comprendre non plus. Il passa une main sur sa nuque en fixant son collègue s'engouffrer dans la voiture et se cacher dans son siège, avant de tendre sa main à Xander.

    " - C'est moi que tu as eu au téléphone. Je t'ai épargné tous les détails, mais je vous raconterais tout dans la voiture si tu veux bien me suivre."

    Il n'attendit pas plus de la part de Xander. Dans le fond, il ne lui laissait pas le choix, il fallait qu'il vienne ils l'avaient bien payé pour ça de toute manière. Alors, à son tour, il remonta dans la voiture en attendant que Xander les rejoigne. Il pourra enfin détaler toute l'affaire. Et dieu seul sait à quel point il lui faudra être délicat avec ces deux types vis-à-vis de celle-là.

    Jeudi 24 Juin à 23:07
    Yayaaa

    (AH MAIS T'INQUIÈTE XD Je suis en train de check des jargons du monde médico là. On a chacun nos devoirs !)

    [Xander] 

    À leur regard insistant, je n'ai rien dit de particulier. Ils pouvaient, ne s'en génêraient pas si je disais le contraire de plus. Et puis, si on était tout à fait francs, j'ai aussi une fâcheuse tendance à mal regarder les gens de mon côté. Et je n'essayais pas de le corriger. Je me trouvais très bien comme je suis. Et j'avais passé la période de vouloir plaire. Dans quel but ? 

    L'un des deux n'a pas tenu les présentations, celui avec des cheveux longs.  Il est tout de suite parti se réfugier dans son fourgon. Je suivais ce mouvement du regard moi-même, jusqu'à ce que finalement il n'y en ait plus. Oh, il n'avait pas l'air de me porter dans son coeur. Je ne pouvais pas faire mieux, parce que j'avais un certain dégoût de la police moi-même. Ah, c'est bien pour ça que je l'ai fait payé plus cher d'ailleurs ! 

    L'autre semblait plus apte à parler, mais moi je ne suis pas forcément bavard. Que dire à des flics ici ? À part qu'ils font mal leur boulot, et ça c'est s'ils ne le savent pas déjà, ce qui à mon sens serait plus grave. 

    Je serrais cette main tendue à mon tour, histoire de sceller mon contrat avec eux et cette affaire.

    “-Si tu sais y mettre le prix, je te suis partout.” répondis-je nonchalamment.

    Mon autre main tenait un sac dans lequel se trouvait tous les matériaux nécessaires à la prise d'échantillons sur la scène de crime. Et à mon tour, je venais prendre place dans la voiture, juste derrière. Bras et jambes croisés. Ça me rappelait un peu cette période où je faisais un petit tour au commissariat tous les...Toutes les 2 semaines. Mais bon, j'étais un gosse des rues dont presque tout le monde se foutait. Pour les flics, que je sois dehors ou en taule, ça leur ait indifférent.

    “-Expliquez-moi.”

    Jeudi 24 Juin à 23:23
    Corrosif

    (Magnifique x'D)

    [Rudy]

    Tout d'abord, le flic tendit simplement le dossier à Rudy. Il connaissait les aptitudes de son collègue et n'avait pas besoin de s'attarder sur lui, il savait lire un dossier. C'était pour Xander qu'il fallait surtout se montrer bavard.

    Il s'attacha, démarra le moteur avant de les conduire tous les trois à la scène de crime. Rudy feuilletait les pages, grimaçant, notamment à cause de l'odeur de cigarette qui provenait de Xander. Rudy avait énormément de mal avec le tabac, mais ne rajouta rien. Il y en avait bien trop à combattre s'il souhaitait se lancer dans cette croisade, et puis il ne pouvait pas changer tout le monde à son image de toute manière.

    " - Déjà, pour toi Xander, je crois que le virement ne devrait pas tarder. On devrait t'avoir fourni les trois quarts, ou la moitié je sais plus, de ce qu'on te doit. Tu te doutes qu'on te file le reste une fois le boulot fini, hm. Oh et sous couvert de ton silence, on est d'accord. Si cela s'ébruite et ce par ta faute, ça risque de pas être joli pour toi. Mais je crois pas avoir besoin de m'attarder sur ce sujet là tu dois connaître les bails j'ai cru comprendre que tu avais bossé pour d'autres quartiers. Enfin, c'est pas pour m'entendre parler de ça que tu es là..."

    Rudy finit par jeter le dossier sur le tableau de bord, un peu plus pâle qu'auparavant.

    " - C'est une gamine, c'est dégueu." marmonna-t-il

    " - Hm, ouais à ce suejt. La victime est une jeune fille, une adolescente, retrouvée chez sa mère. Portée disparue depuis des mois, avec d'autres enfants du même quartier. Apparemment, les parents disent qu'ils ont été emportés par des loups, sauf que je vois mal où est-ce que des loups se seraient faufilés ici, à Japca lake. C'est comme dire qu'il y a des coyottes en Californie, si tu vois ce que je veux dire. En bref, cette affaire pue la merde à plein nez. On a déjà embarqué la mère, on est pratiquement sûr que c'est elle, vu que, comme t'as pu le lire, on a pas d'autres suspects et qu'elle a elle-même caché le cadavre dans sa propre cave. Nous ce qu'on veut savoir, c'est pourquoi, comment, et peut-être du coup retrouvé les autres gosses, ce serait bien."

    Rudy préférait regarder par la fenêtre plutôt que de continuer à lire le dossier qui avait été fait à la va-vite. Des informations jetées sur un papier, imprimés rapidement. Il était même froissé, on avait dû le retirer de l'imprimante avant même qu'elle ait réellement fini de recracher la feuille.

    " - Charmant." murmura-t-il

    C'était loin de l'enquête qu'il avait imaginé, mais ça restait un petit peu dans ce qu'il connaissait. Les effets de la drogue, ou des maladies mentales, quelles différences quand elles commettent un crime c'est jamais un petit truc qui tourne au drame, c'est toujours quelque chose de bien glauque qui prend aux tripes. Rudy jeta un coup d'oeil dans le rétroviseur, pour fixer le nouvel arrivant. Il essayait de discerner, si c'était juste un métier qui lui était tombé dessus, ou si ça l'enchantait de jouer avec les morts. 

    Vendredi 25 Juin à 00:14
    Yayaaa

    (Je vais dodo, bonne nuit !)

    [Xander]

    Je voulais mon front contre la vitre de la voiture, le paysage défilait à une vitesse folle sous mes yeux, de tel que je n'avais pas le temps de focus sur un autre élément qu'on passait au décor suivant. Pourtant le petit flic ne roulait pas si vite. 

    La remarque sur la façon de faire mon boulot, je l'ignorais grandement. J'avais des principes également, je sais qu'on ne parle pas d'une enquête en cours à n'importe qui, j'avais un secret professionnel à tenir de mon côté. Et ce n'est pas parce que j'étais un indépendant que j'étais un mauvais donc pour autant. Et j'étais bien d'accord sur le fait que j'ai pas été payé à écouter un flic me dire comment faire mon travail.

    Lorsqu'on a commencé à parler affaire, je me suis redressé, soudain intéressé. Je devais paraître professionnel au maximum et ne pas réagir face au fait qu'on m'énonçait, mais savoir que des gosses finissent leur vie plutôt qu'il ne le devrait me fait toujours un pincement au coeur. 

    Je trouvais ça idiot d'accuser la mère par manque de suspect, comme si elle était le choix par défaut. Mais, de la même façon qu'ils ne sont pas censés me dire comment faire mon boulot, je ne m'immiscerais pas dans leur manière de faire. Elle a déjà suffi à me dégoûter une fois, et tant qu'ils ne viennent pas me titiller -et que je suis d'humeur, je n'ai pas mon mot à redire là-dessus. 

    “-Quelqu'un a déjà analyser le corps avant moi ?”

    Pitié dites non. Je déteste devoir continuer le travail machouillé d'un prétendu médecin légiste...

    “-J'aimerais avoir une copie du dossier.” 

    Pas sûr que j'allais apprécier voir une gamine lacérée de tous les côtés...

     

    Vendredi 25 Juin à 00:20
    Corrosif

    (Ca marche, bonne nuit !!)

    [Rudy]

    Il ne put s'empêcher de grimacer en l'écoutant, roulant des yeux avant de se tourner vers son collègue avec un regard insistant, comme pour dire "Ce gars va être chiant, chiant, chiant". Voyant que son collègue ne lui adressait pas un seul regard, Rudy finit par répondre lui-même.

    " - Je crois pas, ce serait marqué sur le dossier ça aussi de toute façon. Puis, si on fait appel à toi, je suppose qu'il n'y a personne d'autre sur les lieux que des agents locaux pour éviter que d'autres personnes curieuses viennent fouiner par ici."

    Et pour ce qui est du dossier... Rudy récupéra celui qu'il avait jeté en face de lui, rassemblant les papiers avant de les lui tendre en arrière, par dessus son appuie tête.

    " - Tout est là-dedans, aucun détail de ce qu'ils ont trouvé n'a été omis pour l'instant. En gros c'est juste de la description surtout, je crois pas qu'ils vont s'amuser à toucher la scène de crime et se rajouter sur la liste des grands méchants à arrêter."

    Rudy n'était pas là pour se moquer de Xander, ni de qui que ce soit. L'archétype du gars sarcastique était bien loin de l'homme qu'il était réellement. Il était un peu dur de casser sa coquille, surtout en ce moment, tous les jours se ressemblaient comme des enfers gris de la même putain ville dans le même putain d'état. Mais il était loin d'avoir envie de mener la vie dure à ce qui allait s'avérer être son collègue, alors il allait vite falloir qu'il ravale sa petite fierté et ses préjugés et faire semblant de passer un "bon moment" ensemble.

    Vendredi 25 Juin à 13:48
    Yayaaa

    (Yo !) 

    [Xander] 

    Je faisais toujours face à la vitre. Elle me servait de barrière face à l'extérieur. Une barrière bien fine cela dit. Tout pourrait passer au travers, on n'est pas plus protégé ici que dehors. Est-ce que c'était pour ça que cette jeune fille n'est plus ? 

    Super, fantastique, je vais pouvoir travailler sans avoir les poings liés. Le plus souvent, les médecins légistes de la crim' sont aussi fainéant que les flics qui enquêtent, si ce n'est plus. La procédure d'analyse d'un corps est quelque chose qui prend du temps, on ne peut pas se permettre d'être fainéant ou alors on s'est trompé de parcours professionnel.

    Le dossier qu'on m'a tendu, je l'ai récupéré entre mes mains pour en découvrir son contenu. Je savais comment se lisait ses dossiers, des résidus restants de mon court passage dans la police. Du moins, je lisais la partie dans laquelle j'allais m'avérer utile pour cette partie de l'enquête : l'aspect scientifique et médical surtout. Mon rôle à moi était de terminer les alentours de la mort, les causes, l'état dans lequel elle était avant aussi...

    J'avais le nez fourré dans le dossier, les photos de cette pauvre enfant qui n'est plus,  me faisaient légèrement serrer des dents. Ce n'était pas joli... C'était moche, très moche.

    “-Parce qu'ils savent faire leur boulot maintenant ?”

    Non mais, parce que du temps où je travaillais là-bas, le nombre de bleus que j'engueulais parce qu'ils ne savaient pas laisser leur mains à leur place... Les éléments post-mortem placer par des gens extérieur au contexte peuvent ralentir considérablement une enquête, voire la corrompre. C'était les cas que je détestais le plus : ça revenait à dire que la police contribuait à d'un meurtrier.

    Vendredi 25 Juin à 14:33
    Corrosif

    (Hello ! :D Comment va ? :3)

    [Rudy]

    Cette remarque fit sauter les deux collègues à l'avant. Rudy, qui affichait désormais un petit sourire amusé, qu'il cachait dans sa main collé contre la vitre, et le conducteur, qui se contentait d'un petit soupir mécontent. Les deux connaissaient bien la réputation de la police, mais il y en a qu'un seul dans cette voiture qui en avait réellement quelque chose à faire.

    C'était sa petite mission de vie, sa raison d'être. Il ne pouvait pas soudainement fondre au sol en sachant qu'il n'y a aucune raison de vivre et que ce n'est qu'un pur hasard que l'homme soit pourvu de cette malédiction qu'est la réflexion. Il avait décidé d'apporter sa petite pierre à l'édifice, et dans son cas il voulait redonner ses lettres d'or à la police. Enfin, il avait essayé auparavant.

    Pour son collègue, l'affaire était un peu plus compliquée. Ce n'est pas seulement les bavures policières, c'est aussi tout ce que le public veut bien voir et défendre. Parfois, il n'y a ni victimes à pleurer, ni bourreaux à punir. Tout dépends des circonstances et on ne peut pas s'improviser justicier simplement grâce à un badge.

    " - Tu feras tes remarques plus tard, on arrive." sanctionna le conducteur

    Rudy glissa un petit regard discret dans la direction de Xander, reconsidérant l'homme. Le quartier dans lequel ils allaient agir était celui des bas-fonds. Pas de trace de loups, voire de chiens errants, en tout cas. Mais pas mal d'agent, et surtout, de regards indiscrets au coin des rues et derrières les fenêtres.

    Vendredi 25 Juin à 15:27
    Yayaaa

    (Salut ! Ça va et toi ?)

    [Xander] 

    Au fur et à mesure où la voiture s'enfonçait, je commençais à reconnaître certains noms de rues, des maisons, des états des lieux qui me rappelaient tout bonnement l'endroit où j'avais grandi. Et on était dans les bas-fonds, le corps se trouvait là-bas comme si ce lieu agissait comme la déchetterie humaine de la ville. Ce qui dans une autre situation aurait eu le mérite de m'énerver. 

    Enfin, on arrivait sur la scène de crime. Il y avait tout le tatouin de la brigade avec les agents qui délimitait le périmètre, les lignes qui quadrillaient la zone pour empêcher les petits curieux de s'aventurer ici.

    J'ai été le premier à descendre quand la voiture s'est arrêtée. Je prenais avec moi le dossier sous le coude, ma petite malette dans l'autre main pour pouvoir éventuellement prendre des échantillons du corps. 

    Un peu plus loin derrière les agents, j'entre-appercevais le corps de la victime, inerte.

    “-Elle a été retrouvée quand ?”




    Ce sujet est verrouillé. Vous ne pouvez donc pas poster de nouvelles réponses.